VOLKSWAGEN GOLF

Comme tout Ă©lĂšve modĂšle, la Golf est peut-ĂȘtre lĂ©gĂšrement policĂ©e. DerriĂšre son volant, tout est facile, intuitif, au risque de manquer de piment. Une Peugeot 308 et son chĂąssis de compĂ©tition dispensent davantage de plaisir. Autre bĂ©mol : la gestion de la boĂźte robotisĂ©e DSG optionnelle. Les passages de vitesses, certes imperceptibles, ne sont pas toujours bien choisis. ÉgrĂ©nant la 6e dĂšs 50 km/h, la boĂźte n’hĂ©site en effet pas Ă  repasser en seconde en cas de ressource insuffisante. Garantissant de bonnes reprises, elle provoque parallĂšlement une conduite heurtĂ©e, si l’on n’est pas souple avec les gaz. Question d’habitude. Le rampage rĂ©duit ne facilite pas, lui non plus, les manœuvres, surtout en pente. Dommage, Ă©galement, que Volkswagen rĂ©serve dĂ©sormais la transmission intĂ©grale Ă  la version haut de gamme R, alors qu’elle Ă©quipait aussi des motorisations diesel auparavant. Enfin, mĂȘme si elle est toujours dans le coup, cette Golf 7.2 sera remplacĂ©e, au dĂ©but de l’annĂ©e prochaine, par une mouture qui devrait, comme Ă  chaque fois, “secouer le cocotier” dans la catĂ©gorie. _ PAR A. MATAL, PHOTOS DRIncontournable dans la catĂ©gorie, et malgrĂ© une lĂ©gĂšre baisse de ses ventes en 2018 (- 7,7 %), la Golf demeure la voiture la plus vendue sur le Vieux Continent, avec 445 754 immatriculations en 2018. Une place mĂ©ritĂ©e pour la compacte de Wolfsburg, qui offre une polyvalence Ă©tonnante. AgrĂ©able Ă  conduire, confortable, plutĂŽt habitable, la Golf n’a pas de dĂ©faut. La planche de bord, lĂ©gĂšrement tournĂ©e vers le conducteur, a reçu des amĂ©liorations, en 2017, avec un Ă©cran multimĂ©dia 8 pouces haute rĂ©solution, particuliĂšrement rĂ©actif.3 PrĂ©sentation de qualitĂ© 3Comportement routier 3 RĂ©putation et valeur rĂ©siduelle On aime moins 3 Habitacle un peu austĂšre 3 Prix Ă©levĂ©La gamme de moteurs est Ă  l’avenant, avec, en particulier, le trĂšs agrĂ©able 1.5 TSI 150, qui lui va comme un gant. La lĂ©gendaire GTi, mĂȘme si elle n’est plus la bombinette d’an-tan, reste une sportive “raisonnable”, autant apprĂ©ciĂ©e par son confort que par la pĂȘche de son moteur. En haut de la gamme, trĂŽne toujours la R, qui, avec ses 300 ch et ses 4 roues motrices, discute plus fort qu’elle, comme une vraie mini GT ! La version SW, toujours disponible, se distingue par son immense coffre de 605 litres. Plus anecdotique, une version Ă©lectrique e-Golf est Ă©galement proposĂ©e, avec 300 km d’autonomie annoncĂ©e…