Toyota RAV4 LE PLUS RASSURANT Le témoin d’une fiabilité et d’un savoir-faire avérés

Très accueillant, bardé de nombreux et pratiques rangements, l’habitacle compte cinq places et jouit d’une présentation moderne et flatteuse. La banquette est inclinable en deux parties, l’espace pour les jambes s’avère généreux, et le coffre paraît géant, avec 530 litres de capacité.La première génération de RAV4 est apparue en 1994, et Toyota s’est lancé dans la commercialisation de voitures hybrides en 1997. Il apparaît donc tout naturel, pour cette cinquième génération, sortie en 2018, de n’être proposée qu’avec une technologie hybride.Sous sa carrosserie forte en personnalité, ce SUV de 4,60 mètres de long abrite un 4-cylindres essence 2.5 litres 177 ch, associé à un moteur électrique de 118 ch, pour entraîner le train avant. Offrant un meilleur agrément de conduite et gommant les défauts de motricité de la version 4×2, la déclinaison à transmission intégrale AWD-i (+ 2 050 €) ajoute un autre moteur électrique, dédié à l’essieu arrière et développant 54 ch, faisant grimper la puissance cumulée de 218 à 222 ch. La capacité de la batterie NiMH, logée sous la banquette arrière, n’autorise que quelques centaines de mètres, à basse vitesse, en mode 100 % électrique. Mais elle contribue grandement à l’économie de carburant et à l’agrément de conduite que le RAV4 génère en ville. C’est d’ailleurs dans cet environnement urbain que le japonais donne le meilleur de lui-même, avec une remarquable douceur de conduite et une ambiance très silencieuse. Il y absorbe environ 6,5 l/100 km, ce qui constitue une performance, compte tenu de son gabarit et de son poids.UN BÉMOL ? Le système multimédia n’a rien d’intuitif. Et, faute de compatibilité Apple CarPlay/Android Auto, l’écran ne peut pas retranscrire les informations d’un smartphone.L’INFO EN : profitant d’une bonne réputation de fiabilité et d’un savoir-faire indéniable dans la technologie hybride, Toyota jouit d’une belle cote sur le marché de l’occasion. Un atout pour le RAV4.