SACRÉE ROUTIÈRE

Très sûre avec sa transmission intégrale optionnelle, cette 320d xDrive renvoie ses camarades “premium” dans leurs cordes.Le plaisir de conduite, lui aussi, est au rendez-vous. Malgré un poids conséquent de 1 615 kg (85 de plus que la version propulsion), cette berline bluffe par son potentiel dynamique. Et si la Peugeot 508, avec son train avant tranchant, fait toujours référence, force est de constater que la BMW s’en rapproche. En y ajoutant une dose de raffinement qui fait défaut à la française. La direction est précise, la transmission intégrale garantit une motricité optimale et l’amortissement s’avère conciliant, y compris sur route mal pavée.Moteur : 4-cyl. turbodiesel, inj.directe, 1 995 cm3, 16 soupapes, transmission intégrale, boîte auto. 8 rapports Puissance (ch à tr/min)Pour tout amateur de familiale dynamique, chaque nouvelle version de BMW Série 3 demeure un must. Pourtant, depuis quelques années, hormis certains modèles exclusifs (M3 GTS de 2011 & M3 CS de 2018), les berlines à l’hélice avaient une fâcheuse tendance à devenir plus sage et plus fade aux yeux des passionnés, dont je fais partie. Nous étions donc curieux de prendre le volant de cette nouvelle Série 3, présentée l’an dernier. En l’occurence, une 320d xDrive de 190 ch.Mené à très bon rythme sur près de 1 200 km, notre essai s’est soldé par une consommation moyenne de 7,1 l/100 km, qui devrait tutoyer les 6 l/100 km en conduite plus sage. Dans ces conditions, le réservoir de 40 litres, de série, offre une autonomie limitée à 650 km, alors qu’il existe une option 59 litres (180 €) autorisant 1 000 km. Affichée à partir de 46 750 €, notre version d’essai embarquait près de… 20 000 € d’options. En étant plus raisonnable, une 320d automatique, proposée à partir de 44 100 € en finition de base Lounge, apparaît comme un choix idéal pour qui veut s’offrir une berline diesel “à conduire”. Une Peugeot 508 BlueHdi 180 GT Line BVA, certes bien mieux équipée, mais un peu moins agréable mécaniquement, s’échange, elle, contre 43 550 €… À vous de choisir entre l’équipement plus complet et la présentation originale de la française et une Série 3 de retour au top ! _Sans revenir sur l’habitacle, joliment présenté, et sur la position de conduite, parfaite, concentrons-nous sur les sensations offertes par cette “G20”, un patronyme permettant de la distinguer des autres générations. Premier point marquant : la qualité de l’insonorisation, même à froid. D’autant qu’une fois à température, et associé à la très recommandable transmission automatique ZF à 8 rapports (de série sur notre xDrive et disponible contre 2 200 € sur la version 2 roues motrices), ce bloc très souple soigne son vocabulaire, tout en offrant des performances de bonne tenue (0 à 100 km/h en 6”9).