ROBE DE PRINTEMPS

La nouvelle Twingo sĂ©duit par son look pimpant, sa maniabilitĂ© et son sens pratique, mais pas par son tarif trop Ă©levĂ© et son confort spartiate.La finition Intens est aussi la seule Ă  recevoir le nouveau systĂšme multimĂ©dia Easy link, dotĂ© d’un Ă©cran tactile de 7 pouces et des fonctions Apple Car Play et Android Auto. Un systĂšme Ă  l’apprĂ©hension trĂšs intuitive, qui permet d’utiliser le navigateur Waze ou les services dÂ’Ă©coute en streaming. DĂ©sormais bien connectĂ©e, la nouvelle Twingo a peaufinĂ© son sens pratique. L’ouverture du capot est facilitĂ©e et la vitre arriĂšre intĂšgre un petit crochet au niveau de l’essui-glace pour la soulever sans se salir les mains. Le coffre reste court, mais profite d’un plancher affleurant et de dossiers de banquette rabattables Ă  plat. À cela s’ajoute le basculement du siĂšge passager vers l’avant (sur Intens toujours ou 200 € sur Zen), afin de charger des objets longs. En digne Renault, la Twingo regorge de rangements, jusque sous les assises arriĂšre, et comprend dĂ©sormais, de sĂ©rie, une grande boĂźte Ă  gants fermĂ©e. CĂŽtĂ© habitabilitĂ©, mieux vaut Ă©viter les grands adolescents aux places arriĂšre, oĂč les vitres peuvent juste s’entrebĂąiller.Dans sa version TCe 95 EDC, la Twingo est l’une des rares citadines (avec sa cousine de chez Smart) Ă  exploiter une boĂźte Ă  double embrayage Ă  6 rapports, qui offre l’avantage de passer les vitesses automatiquement sans-Ă  coup. L’autre gros point fort de la petite Renault repose sur son rayon de braquage trĂšs court, facilitant les manœuvres en ville. Mais cette version restylĂ©e n’a toujours pas de palettes au volant, ni de mode Sport. MalgrĂ© un rapport poids/puissance intĂ©ressant et 3 ch supplĂ©mentaires, le 3-cylindres turbo, Ă  la plage d’utilisation Ă©troite, manque de souffle Ă  l’accĂ©lĂ©ration comme en reprises. Vibrations mĂ©caniques, bruits d’air envahissants Ă  partir de 100 km/h, et suspensions percutantes n’invitent pas, non plus, Ă  sÂ’Ă©loigner des centres urbains. Durant notre essai, l’ordinateur de bord indiquait 7,8 l/100 km de moyenne, sans sÂ’Ă©nerver. Il semble donc difficile d’atteindre les 6,6 l/100 km revendiquĂ©s en usage urbain, mĂȘme en usant du mode Eco. _LancĂ©e fin 2014, la troisiĂšme mouture de la Twingo est une sœur jumelle de la Smart Forfour. AssemblĂ©es dans la mĂȘme usine en SlovĂ©nie, les deux citadines disposent d’un moteur central arriĂšre et de roues arriĂšre motrices. De nouveaux coloris font leur apparition, comme le sympathique jaune Mango (740 €) de notre modĂšle d’essai. Une teinte printaniĂšre, qui se retrouve sur le mobilier moyennant 150 € si l’on opte pour la finition Intens. Cette dĂ©clinaison huppĂ©e, accessible Ă  partir de 14 700 € avec le moteur atmosphĂ©rique de 0.9 SCe de 75 ch, s’impose pour bĂ©nĂ©ficier, en sĂ©rie, du rĂ©glage du volant et du siĂšge du conducteur en hauteur. Indispensable pour ne pas se retrouver assis au ras du plancher.