QUE DIABLE !

Il y a des jours où partager la route est une véritable épreuve. Voitures garées en double file, camions qui bloquent la chaussée, deux-roues qui slaloment entre les véhicules, vélos qui circulent à contre-sens et, depuis peu, des trottinettes électriques devenues totalement ingérables. Ces comportements ne sont néanmoins pas le fruit d’un engin en particulier, mais davantage liés au rythme de vie du citadin. C’est à celui qui arrivera le premier au travail, le premier à l’école, le premier en rendez-vous, ou qui sera le premier à partir en week-end. Bref, un sprint quotidien, qui rendrait fou le plus zen des yogi sophrologues. Alors oui, ces parcours réclament beaucoup de patience et d’indulgence. La voiture en double file dépose peut-être son enfant à l’école, le camion au milieu de la rue approvisionne sûrement votre primeur, le deux-roues pressé prend des risques insensés pour livrer à temps, le vélo à contre-sens ne fait que respecter le code de la route, et la trottinette ingérable n’est autre qu’un nouveau compagnon de route dont la fougue reste à canaliser. Bref, rouler en ville peut en effet en contrarier plus d’un. Mais essayons d’être un peu plus compatissant. _