Mercedes GLE L’incarnation du SUV par excellence

L’aîné du GLC est aussi l’un des derniers de sa catégorie à s’accommoder indifféremment d’un long périple autoroutier, comme d’une excursion en dehors des sentiers battus. À condition, certes, d’y mettre le prix, la marque à l’étoile se propose de l’équiper d’une gamme de rapports courts et d’une suspension hydropneumatique capable de lisser la pire des départementales, comme de s’affranchir de sols beaucoup plus meubles. Pour repousser les limites de la polyvalence, la transmission intégrale 4Matic autorise désormais une variation continue du couple sur les deux essieux (de 0 à 100 %), en combinaison avec les motorisations comptant plus de 4 cylindres.UN BÉMOL ? Malgré le raffinement extrême de ses trains roulants, le GLE ne dévoile pas un comportement aussi agile que certains de ses congénères sur route. Le tarif de ses nombreuses options peut également s’avérer dissuasif.L’INFO EN : renouvelée dans les prochaines semaines, la variante Coupé du GLE est encore basée sur la précédente génération.Le GLE n’est pas qu’un énième engin surélevé à la mode. Ce lointain descendant de l’un des pionniers du genre, le Classe M, ne renie pas la vocation partiellement utilitaire d’un SUV. Non content d’étirer son empattement de 8 cm pour mieux accueillir les passagers arrière, ce quatrième opus, toutes appellations confondues, se vante d’un coffre dont la capacité maximale dépasse une fois de plus les 2 m3. Mieux, comme un hommage au premier ML, deux sièges supplémentaires apparaissent au troisième rang, en option, et garantissent ainsi le retour d’une version 7 places au catalogue.Évidemment, il s’agit là d’une Mercedes. Donc, d’une familiale à la qualité de fabrication irréprochable et d’un niveau de technologie ahurissant. Cela se voit à bord, où les affichages sont omniprésents. Mais aussi sous le capot. Comme en témoigne le réseau de bord 48 V, permettant, notamment, au 6-cylindres en ligne essence de la version 450 de moins consommer, comme de sublimer sa réactivité, grâce à un compresseur électrifié. Plus globalement, ce mastodonte de plus de deux tonnes est d’une douceur de conduite épatante.