Mercedes CLASSE E “4” 2009 à 2016, à partir de 13 000 €

Bonne, la fiabilité de la E n’est pas irréprochable, en raison de problèmes persistants sur les CDI.Figurant parmi les modèles favoris des gros rouleurs, la Classe E fait référence parmi les grandes routières, et ce, malgré la concurrence des SUV et autres crossovers. Restylée au printemps 2013, cette 4ème, et avant-dernière génération, a été lancée en 2009. Très classique esthétiquement, elle bénéficie d’un habitacle très bien présenté, sans aucune fioriture. Associant souplesse et progressivité, son amortissement préserve un excellent confort, quel que soit le profil de la route. L’habitabilité est généreuse, et le coffre passe de 540 litres à près de 700 litres sur le break. Moins sportive que la BMW Série 5, elle jouit d’un comportement rigoureux pour une propulsion, qui devient impérial avec la transmission intégrale 4Matic. Innombrables moteurs essence, 4-cylindres de 184 ou 211 ch, V6, 252, 306 ou 333 ch, V8, 408 ou 557/585 ch (63 AMG), et diesels CDI, 4-cylindres, 136, 170 ou 204 ch, hybride 224 ch, ou encore, V6 de 204, 211/252 ch ou 231/265 ch.• Moteurs CDI : 4-cylindres : démarrage difficile (capteur arbre à cames) ; pompe HP bruyante, à remplacer ; vanne EGR ; perte de puissance (capteur pression), à-coups (injecteurs) ou claquements au démarrage (fuite refroidissement (pompe à eau) ; des volants moteur remplacés ; V6 : des problèmes de chaîne de distribution ou de turbo.