L’A2 IMPÉRIALE

Très bien finie, la Zontes 310 X fait le plein d’équipements de série. Clef main-libre, bulle électrique, leviers réglables, commodos rétro-éclairés, optiques à Led, warning appel de phare, batterie lithium-ion, verrouillage électrique de la trappe à essence et de la selle. Et tout ça pour moins de 4 700 €, avec une garantie 3 ans, kilométrage illimité ! Que demande le peuple ? Peut-être une instrumentation numérique un peu plus lisible et une gâchette au guidon pour naviguer dans les menus de l’ordinateur de bord. Faut bien chipoter.Dès le premier regard, la qualité de fabrication de ce petit trail routier, aux lignes harmonieuses, impressionne. Les câblages sont bien gainés et la carrosserie en plastique ajustée avec soin. Bras oscillant, guidon, rétroviseurs, platine de repose-pieds, support de plaque, leviers de freins, béquille sont en alu, tout comme la boîte et le moteur. Ce monocylindre de 312 cm3 à double arbre à cames en tête profite d’un refroidissement liquide et d’un système de lubrification par carter sec. L’échappement en inox intègre des pare-chaleur très efficaces pour ne pas brûler les mollets du passager. Ce dernier peut aussi compter sur de larges poignées de maintien antidérapantes et des repose-pieds caoutchoutés.Durant notre essai en Île-de-France, la consommation s’est établie à 4,5 l/100 km, ce qui figure dans la moyenne de la catégorie. Cela dit, notre Zontes n’affichait que 41 km au compteur à notre départ, pour subir un rodage à la dure sur 200 km. _Avec 35 ch pour 149 kg à sec, la Zontes 310 X confère des performances suffisantes pour s’extraire rapidement au feu vert et doubler les camions sur autoroute. Cette charmante chinoise peut même afficher 169 km/h à fond de sixième, avant de faire buter l’aiguille du compte-tours sur le rupteur. Côté partie cycle, la Zontes repose sur une fourche télescopique inversée (non réglable) et un amortisseur arrière (ajustable en pré-charge) relativement fermes, mais pas raides pour autant. Très agile à faible allure, cette moto assez fine se faufile dans les bouchons et reste assez stable sur voie rapide. La bulle limite la pression du vent sur le torse, mais renvoie l’air au niveau du casque, et des vibrations vous chatouillent le fessier au-delà de 7 000 tr/mn. Le freinage n’est pas hyper mordant et la pédale arrière manque de consistance, mais les ralentissements restent rassurants et la fourche ne plonge pas à la prise des leviers. Enfin, la Zontes 310 X propose deux types de paramétrages de la cartographie d’injection (Eco ou Sport), aux différences peu flagrantes.Importateur des motos et quads CFMOTO, GD France (aussi baptisée Goes) distribue désormais la marque Zontes. Une nouvelle griffe du géant chinois Tayo, implanté sur les marchés asiatique et indien. Doté d’une usine robotisée ultra moderne dans la province de Guangdong, Tayo produit la majorité des composants de ses machines, notamment des pièces en aluminium. Un matériau noble, que l’on trouve à profusion sur la Zontes 310 X, le nouveau modèle de pointe qui compte se faire une place sur le marché européen.À 4 690 €, cette jolie moto bien finie et très bien équipée offre le meilleur rapport qualité/prix du moment.