Hyundai IONIQ LA PLUS PASSE-PARTOUT Mieux qu’une Toyota Prius, et moins chère

C’est la meilleure rivale de la Toyota Prius, mais la Ioniq a le bon goût d’en offrir plus, grâce à ses aptitudes à la diversification. En clair, cette berline coréenne est l’une des seules voitures à exister en hybride, hybride-rechargeable, et version 100 % électrique. Dans sa déclinaison la plus accessible, avec une motorisation hybride associant un moteur électrique (44 ch, 170 Nm) à un quatre-cylindres essence 105 ch au rendement record, la Ioniq fait régulièrement appel à l’électrique pour se mouvoir en ville, ou pour suppléer son 1.6 litre. Pour le conducteur, son fonctionnement est identique à celui d’une Prius plus onéreuse et, à condition d’adopter une conduite scrupuleusement adaptée, elle peut consommer moins de 4 l/100 km. Reposant sur la même plateforme que le Kia Niro hybride, la berline Hyundai se montre douce, reposante et agréable à vivre, avec un vaste coffre. Lancée en 2016, elle a profité, à l’été 2019, d’un très léger restylage, agrémenté d’un nouveau tableau de bord avec un écran tactile plus grand, de palettes au volant servant à ajuster l’intensité du freinage régénératif, et d’un bouton permettant de bloquer le mode de conduite 100 % électrique.UN BÉMOL ? L’habitabilité aux places arrière déçoit. Et ce profil de berline à coffre, dont le marché français n’est pas friand, nuit à la rétrovision.L’INFO EN : la Ioniq jouit d’une garantie de cinq ans (kilométrage illimité), et sa batterie est couverte durant huit ans ou 200 000 km.