GROS EGOS

Le mano a mano entre Clio et Polo constitue un duel au sommet en matiĂšre de rivalitĂ© franco-allemande. Et le bras de fer ne cesse de s’intensifier au regard de la rĂ©ussite commerciale grandissante des deux modĂšles. Depuis plusieurs annĂ©es, la Renault Clio caracole en tĂȘte des ventes en France et compte sur l’arrivĂ©e de cette cinquiĂšme gĂ©nĂ©ration pour conforter sa position. De son cĂŽtĂ©, la Polo a pris le relais de sa grande sœur Golf en qualitĂ© de locomotive de Volkswagen sur le marchĂ© français, oĂč elle est mĂȘme titulaire du statut de voiture Ă©trangĂšre la plus vendue.Ce sixiĂšme opus est montĂ© sur le ring en fin d’annĂ©e 2017, alors que la Clio 5 vient tout juste d’enfiler les gants. Dans leur quĂȘte d’excellence, Clio et Polo ont retenu les leçons du passĂ©. Plus que leur plastique, c’est leur habitacle qui a fait l’objet du plus grand nombre de modifications d’une gĂ©nĂ©ration Ă  l’autre. C’est notamment le cas de la Clio, pointĂ©e du doigt en 2012 pour son manque de qualitĂ© perçue. Les nombreux plastiques durs de la quatriĂšme gĂ©nĂ©ration ont dĂ©sormais disparu, au profit dÂ’Ă©lĂ©ments moussĂ©s ou gainĂ©s au sein d’une planche de bord totalement revue, agrĂ©mentĂ©e de lignes horizontales accentuant l’impression d’espace. Avec un aĂ©rateur passager Ă©tirĂ© en largeur pour sÂ’Ă©viter un ajustement supplĂ©mentaire. Pour se dĂ©marquer de la Polo et de ses autres concurrentes directes, la Clio se munit d’une grande dalle en format portrait, la plus grande Ă  ce jour chez Renault, avec 9,3 pouces. Une option qui ramĂšne Ă  7 pouces de sĂ©rie la diagonale de cette interface recourant au systĂšme EasyLink pour rĂ©server une connectivitĂ© avancĂ©e grĂące Ă  la 4G. À sa base, on remarque la prĂ©sence de touches piano, plus petites que celles vues chez Peugeot. Au service de l’ergonomie, elles incarnent un autre Ă©lĂ©ment de diffĂ©renciation de la citadine du Losange par rapport Ă  sa rivale de Wolfsburg. En comparaison, l’habitacle de la Polo manque d’originalitĂ©, mais apparaĂźt moins austĂšre que par le passĂ©, par le jeu dÂ’Ă©lĂ©ments de couleurs dissĂ©minĂ©s au centre de la planche de bord et en bas de console, notamment. La qualitĂ© de fabrication semble au rendez-vous, avec l’apport de nombreux plastiques moussĂ©s, nĂ©anmoins absents des panneaux de portes. En option, la Polo peut s’armer d’une instrumentation entiĂšrement numĂ©rique, dont la Clio pourra Ă©galement disposer Ă  terme. Aux places avant, les deux rivales donnent peu ou prou la mĂȘme impression, celle d’une assise confortable, doublĂ©e d’un bon maintien latĂ©ral. À l’arriĂšre, l’espace aux jambes semble Ă©galement similaire, avec un lĂ©ger mieux pour la Clio, qui dispose de siĂšges avant creusĂ©s dans leur partie arriĂšre. Mais la Polo a l’avantage d’offrir une banquette un peu plus relevĂ©e, qui Ă©vite d’avoir trop d’espace sous les genoux. La citadine allemande remporte aussi le match du volume de coffre, de peu, avec 351 litres, contre 340 pour sa rivale. Enfin, les deux modĂšles revendiquent une longueur identique de 4,05 m. Sur le plan du style, la Clio ne rĂ©volutionne pas l’allure de la quatriĂšme gĂ©nĂ©ration, bien que mĂšre et fille ne partagent aucun Ă©lĂ©ment de carrosserie. Dans le soin portĂ© au dĂ©tail, la poignĂ©e de porte arriĂšre est dissimulĂ©e diffĂ©remment, sous la forme d’une encoche Ă  la place de la quatriĂšme vitre latĂ©rale. Quant Ă  la poupe, elle se munit d’un hayon affleurant le bouclier et de feux plus en relief. Le regard, inspirĂ© de la MĂ©gane, a aussi Ă©voluĂ©, portĂ© par une signature lumineuse en forme de C dĂ©bordant sur le bouclier, de sĂ©rie sur toute la gamme. Suivant le mĂȘme processus, la Polo imite le style de sa grande sœur Golf, notamment par l’allure de ses optiques Ă  LED.Ainsi, par lÂ’Ă©volution de leur silhouette et la montĂ©e en gamme de l’habitacle, Clio et Polo affichent leur volontĂ© de se rapprocher du segment supĂ©rieur. Pour autant, leur grille tarifaire reste relativement accessible, avec un prix de dĂ©part fixĂ© Ă  14 100 € pour la citadine française. Son homologue allemande bĂ©nĂ©ficie, quant Ă  elle, d’une gamme de motorisations un peu plus large, en comptant la GTi culminant Ă  200 ch. Mais la Clio mise sur un autre registre, celui de l’hybride essence, Ă  l’horizon 2020. _