FIGHT CLUB

Trop timorĂ©s les 231 ch du Clubman JCW ? Qu’importe. Ses gĂ©niteurs n’ont pas fait dans la demi-mesure, en lui administrant une dose de cheval. Le trĂšs attachant break sportif revendique dĂ©sormais 306 ch. Mais le plus Ă©tonnant dans l’histoire, c’est que cette cure de vitamines se base sur le mĂȘme bloc moteur : un brave 4-cylindres 2.0 TwinPower Turbo, revu et corrigĂ© en profondeur, pour passer de 350 Ă  450 Nm de couple. Sur le papier, l’engin affiche un 0 Ă  100 km/h en 4”9, contre 6”3 auparavant, jusqu’à atteindre 250 km/h en pointe, limitĂ©s Ă©lectroniquement. Des performances auxquelles la nouvelle boĂźte automatique Steptronic Ă  8 rapports, dotĂ©e d’un autobloquant, n’est pas Ă©trangĂšre, tout comme l’emploi d’une transmission intĂ©grale. Mini promet une sonoritĂ© allant de pair avec les montĂ©es en rĂ©gime rageuses, grĂące au nouveau systĂšme dÂ’Ă©chappement. ExtĂ©rieurement, ce JCW profite des Ă©volutions liĂ©es au rĂ©cent facelift ayant sonnĂ© l’arrivĂ©e d’une signature lumineuse “Union Jack” au sein des feux arriĂšre. Les entrĂ©es d’air en partie basse s’orientent en fonction des besoins de refroidissement du moteur et du systĂšme de freinage. Les bas de caisse affichent un look dĂ©diĂ©, tout comme le bouclier arriĂšre, qui intĂšgre un diffuseur pour parfaire la panoplie du plus voyou des dĂ©mĂ©nageurs de poche. _