DEUX POIDS…

Au sein du groupe Volkswagen, comme ailleurs, on peine à écouler les berlines. Ces braves silhouettes à malle arrière subissent de plein fouet la dictature des SUV. L’Audi A4, malgré son aura, n’échappe pas à l’érosion des ventes. Et le discret facelift dont elle avait profité l’an dernier n’a pas inversé la tendance.En 2019, elle persiste avec un second restylage, esthétiquement plus visible. Si on salue l’introduction de l’hybridation légère 48 V, on s’étonne que l’hybridation rechargeable n’ait pas été retenue pour relancer sa carrière. Pire, la sportive S4 se convertira bientôt au diesel, via un V6 TDI de 347 ch. _