BMW X5 “2” 2007 à 2013, à partir de 18 000 €

Fiabilité très correcte, malgré encore pas mal de défaillances sur les motorisations diesel, et des rappels.Cette deuxième génération de X5, type “E70”, jouit, avant tout, d’un remarquable agrément de conduite, mariant trains roulants affûtés, direction ultra-précise (active en option) et amortissement judicieusement calibré, qui font oublier son poids conséquent (2,2 tonnes au minimum). Magnifiquement servi par la transmission intégrale xDrive, le comportement est au diapason. L’habitabilité se montre très généreuse, avec un coffre de plus de 600 litres, et le X5 peut, en option, embarquer 7 occupants, grâce à deux strapontins en rang 3. Confort et insonorisation sont de haut niveau, malgré une relative fermeté à faible allure en raison des pneumatiques run-flat. Les mécaniques se conjuguent en 6 ou 8 cylindres, exclusivement : 6-en-ligne essence de 272 ou 306 ch, V8 de 355 ou 407 ch, et même 555 ch pour la tonitruante version M. En diesel, 6-cylindres 3.0 litres, turbos de 235/245 ch, 306 ch et 381 ch (M50d).• Moteurs diesel : réchauffeur de gazole (rappel en octobre 2013) ; chaîne de distribution bruyante (vilebrequin, pignons, chaînes ou tendeur…) ; fuite d’huile (turbo) ; encrassement vanne EGR.