BASSE TENSION

Bien qu’aucune cote n’ait Ă©tĂ© communiquĂ©e de maniĂšre officielle, celui qui s’apparente Ă  un SUV urbain reprend peu ou prou le gabarit du Renault Kwid, un modĂšle lowcost dĂ©jĂ  commercialisĂ© en Asie et en AmĂ©rique latine depuis quelques annĂ©es. Long d’environ 3,70 m, soit 10 cm supplĂ©mentaires par rapport Ă  la Twingo, il rĂ©ussit Ă  engloutir 300 litres au niveau du compartiment Ă  bagages. Renault n’est pas beaucoup plus loquace s’agissant des caractĂ©ristiques de son mode de propulsion. Au mieux, on apprend que la recharge peut s’effectuer Ă  80 % en 50 minutes, sur une prise rapide, et que 4 heures suffisent en mode domestique pour recouvrer 100 % d’autonomie. Cette derniĂšre demeure inconnue, mais devrait pĂ©niblement atteindre 200 km, en raison de la rapiditĂ© de recharge observĂ©e. EsthĂ©tiquement, le Renault City K-ZE se distingue du Kwid par un faciĂšs totalement inĂ©dit, tandis que le bouclier arriĂšre Ă©volue sensiblement, au mĂȘme titre que les feux. À bord, un nouvel Ă©cran tactile de 8”, compatible avec la 4G, fait son apparition. Il intĂšgre un systĂšme multimĂ©dia, dotĂ© de la reconnaissance vocale. L’habitacle se pare aussi d’un capteur de particules fines, permettant de basculer automatiquement entre la circulation d’air intĂ©rieur et extĂ©rieur. Exclusivement commercialisĂ© en Asie, son territoire de production, Ă  un tarif estimĂ© sous la barre des 10 000 €, on peine Ă  croire que le Renault City K-ZE sera exportĂ© vers la France, notamment en raison de ses piĂštres qualitĂ©s en termes de sĂ©curitĂ© passive, incompatibles avec les normes europĂ©ennes. Mais l’expĂ©rience qu’il entend acquĂ©rir, dans le domaine de lÂ’Ă©lectrification bon marchĂ©, accouchera probablement d’un modĂšle adaptĂ© Ă  nos contrĂ©es, dans les prochaines annĂ©es. _PrĂ©sent de maniĂšre anecdotique sur le sol chinois, le Losange entend y mener une offensive intense, fort de son savoir-faire dans le domaine de lÂ’Ă©lectrification. Un dĂ©veloppement par le bas, avec ce modĂšle low-cost 100 % Ă©lectrique, qui s’avĂšrera probablement l’un des moins chers au monde. Comme son nom l’indique, le Renault City K-ZE n’a rien de familial.AUTOMOBILE Difficile de rĂ©sister Ă  un marchĂ© emportĂ© par la houle. C’est un peu le problĂšme de Renault au premier semestre 2019. La marque au losange enregistre une baisse de ses ventes de 6,7 %, Ă  1,94 million de vĂ©hicules, dans un marchĂ© mondial en recul de 7,1 %.