Alpine A110 La parfaite illustration du plaisir des sens

Rouler en Alpine A110, c’est s’offrir un sixième sens. À la différence de bon nombre de sportives modernes, dont il faut s’efforcer de traduire les réactions, le coupé dieppois n’est que le prolongement du corps. Ses mouvements, omniprésents, sans être envahissants, renseignent en permanence sur la marge restante avant d’atteindre les limites d’adhérence de ses Michelin Pilot Sport 4. Il suffit de se fier à l’ampleur de la plongée au freinage, du cabrage à l’accélération ou du roulis en virage pour instinctivement appréhender l’équilibre naturellement sur-vireur de cette propulsion. Ainsi, lorsque l’essieu postérieur, lesté par le 4-cylindres turbo en position centrale arrière, vient à dériver autour de l’avant, ce n’est jamais sans prévenir. L’ESP, totalement déconnectable, se montre, en prime, d’une permissivité idéalement calibrée une fois le mode de conduite Track engagé. Ce qui permet de s’initier au contre-braquage, sans craindre le pire. L’expérience reste des plus gratifiantes. Cette transparence rassurante, l’Alpine, taillée dans l’aluminium, la doit essentiellement à sa légèreté. Ce moindre poids permet à l’amortissement de conserver une certaine souplesse, favorable, donc, à la bonne compréhension du comportement. Mais aussi, à l’efficacité des trains roulants. Quels que soient l’état du revêtement et le rythme adopté, la suspension passive, faisant appel à des triangles superposés aux quatre “coins” de la voiture, maintient parfaitement le contact avec l’asphalte. De surcroît, cette masse contenue préserve les performances. Si le “petit” bloc 1.8 n’a rien d’impressionnant sur le papier, il compense son relatif manque de puissance par un franc caractère et une sonorité sympathique. La rapidité et la docilité de la boîte robotisée EDC ne font pas, non plus, regretter l’absence de transmission manuelle.UN BÉMOL ? Les matériaux utilisés à bord, de qualité inégale, restent le principal motif de contrariété après avoir signé un chèque de plus de 55 000 €.L’INFO EN : l’A110 se déclinera, à partir du mois d’octobre, dans une version “S” plus musclée, la puissance du 1.8 passant alors de 252 à 292 ch.